food-truck
Food-Truck

Comment transformer son véhicule en Food Truck

En France, le camion-restaurant est en très grand essor. Les Food Trucks se font une place dans les habitudes alimentaires. Le phénomène du Food truck a connu un véritale succès. De plus en plus d’entrepreneurs se lancent dans ce projet en aménageant eux-mêmes leur Food truck. Cette activité n’est pas récente et est en plein essor. Comment aménager efficacement son véhicule de food truck ? Cette question implique non seulement une étude technico-économique, mais également une conformation aux normes.

Les points clefs d’un projet d’aménagement d’un véhicule en Food truck

emplacement du restaurant

Avant de transformer son camion en un restaurant mobile, il faut d’abord savoir les éléments clefs d’un tel projet. 

L’emplacement du restaurant

Parmi les facteurs déterminants de la réussite d’un Food truck, l’emplacement est l’un des plus cruciaux. Effectivement, il est fonction de la portée du restaurant en termes de clientèle. Par ailleurs, à chaque emplacement correspond aussi un article de la réglementation en vigueur. Ainsi, les règles de conformité et les procédures auprès de la mairie varient d’un emplacement à une autre : au bord de la route, au marché, dans un espace privé…

Le choix d’un camion ou d’une remorque

Ceci doit être défini en fonction de vos objectifs en termes de vente, mais aussi de votre budget alloué au projet. Le type de camion ou de remorque acheté ou aménagé détermine ensuite la capacité d’accueil et de production du food truck. Il en dépend également la manière d’agencer le véhicule pour concevoir un food truck captivant.

La conformité à la réglementation

Si vous voulez que la création de votre entreprise ambulante marche à merveille, il faut que vous respectiez à la lettre la réglementation en matière d’hygiène et de sécurité. Une formation est dispensée par un organisme certifié dans ce sens. En tant qu’acteur de la restauration collective, vous devez suivre cette formation.

Le business plan

Pour trouver un financement suffisant pour votre projet de Food truck, vous devriez faire appel à un banquier. Ce dernier vous exigera un business plan bien détaillé et bien justifié (prix, matériels, méthodes, résultats économiques…) pour qu’il soit convaincu de vous aider.

Aménagement de son véhicule en Food Truck

Aménagement de son véhicule en Food Truc

Quand une entreprise veut se lancer dans un business de restaurant nomade, l’aménagement du véhicule en Food Truck par soi-même s’avère efficace de faire des économies, et d’avoir au final un camion qui correspond à ses besoins. 

Le but de l’aménagement intérieur d’un Food Truck est d’avoir un espace pratique et optimisé pour travailler en toute sécurité. Chaque centimètre carré devra être utilisé, vu qu’un camion est moins spacieux qu’une vraie cuisine. Avant tout aménagement du véhicule en Food Truck, il faut procéder à l’achat et faire un choix entre véhicule neuf ou d’occasion. 

Ensuite, sont à prévoir les poses du sol en alu strié antidérapant, de feuille de feuilles d’inox alimentaire et de la hotte, et des matériels de cuisine. 

Matériels à fournir dans un food truck

Comme équipements de base, citons : le plancher équipé d’un déflecteur profilé de cabine à adapter à l’agencement d’une cellule magasin, et la carrosserie en panneaux sandwich.

Sur la façade du véhicule, l’installation d’un comptoir de service, d’un espace pour salamandre, de deux espaces frigo et congélateur et d’un tiroir-caisse est incontournable. Du côté avant, prévoyez un espace friteuse et une hotte inox. Du côté droit, outre le plan de travail, l’installation d’une étagère, d’un espace de cuisson, d’une hotte inox et d’un espace vitrine à boissons doit être entretenue. 

Divers autres équipements sont aussi à disposer dans son camion ou remorque food truck : lave mains, dérouleur à essuie-tout, distributeur de savon, coffre pour bouteilles de gaz, prise électrique, éclairage relié à la batterie du camion, réfrigérateur, congélateur, vitrine réfrigérée à boisson, friteuse à gaz, plaque à snacker, salamandre gaz, hotte d’aspiration, groupe électrogène insonorisé…

Démarches administratives à suivre et normes appliquées

Démarches administrative

Faire tourner un food truck équivaut à exercer un métier de la restauration, vous devez donc respecter les normes de sécurité et d’hygiène de ce secteur. Se lancer dans l’activité de Food Truck, il faut savoir qu’il existe une réglementation à respecter. 

 Obtention de l’homologation VASP

Pour passer avec succès le contrôle technique, les véhicules aménagés doivent avoir l’homologation « VASP » ou Véhicules Automoteurs Spécialement Aménagés. Les renseignements sur l’obtention de cette homologation sont difficiles à obtenir tant auprès des constructeurs que des services chargés de l’homologation ou la réception des véhicules. L’entreprise dans le secteur de Food Truck doit prendre contact avec la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL) ou la DRIEE qui leur précisera la procédure à suivre.

 Pourquoi une carte grise VASP pour food truck est-elle importante ?

Un food truck est un camion agencé spécifiquement permettant de proposer son service comme restaurant ambulant. Véhicule à usage professionnel, un Food truck peut être classé VASP s’il pèse au plus 3,5 tonnes. Toutefois, un véhicule avec une carte grise VASP véhicule funéraire ou VASP travaux publics et industriels ne peut pas être servi de camion-restaurant. La carte grise d’un Food truck doit être certifiée VASP magasin ou VASP divers.

Les motifs de l’acquisition d’une carte grise VASP camion ou remorque Food truck sont nombreux, si on ne cite que l’interdiction par la loi de l’installation des véhicules aménagés en restaurant sans la bonne carte grise en cas de contrôle technique. Elles doivent passer une contre-visite suite au changement de leur catégorie.

Lors d’un contrôle routier, la carte grise est toujours demandée par la police. La catégorie sur le certificat d’immatriculation doit correspondre à l’usage du véhicule. Le contrevenant doit ainsi payer une amende de 135 euros, tout comme dans le cas d’une surcharge.

En matière d’assurance véhicules, la catégorie VASP donne plus de valeur à la carte grise. Sans une déclaration en bonne et due forme du food truck, l’assurance peut renoncer à la prise en charge d’un sinistre.

La possession d’une carte grise VASP correcte pour son restaurant ambulant constitue également un grand plus en cas de revente. Effectivement, le prochain acquéreur du camion modifiera seulement le nom du titulaire du certificat d’immatriculation. 

Les formalités administratives sont-elles différentes pour un véhicule déjà aménagé et un autre à aménager ?

On assiste à la recrudescence des modèles de food trucks déjà aménagés. Dans ce cas, c’est le constructeur qui entreprend les démarches administratives de validation du dossier de changement camion-food truck. L’acquéreur de ce type de véhicule devrait faire muter l’immatriculation à son nom. Quant à un camion acheté puis transformé par l’acheteur, une demande d’homologation est à déposer auprès de la DREAL. Dans le cas de changement de dimensions du véhicule, un dossier est à remettre et une vérification sera entamée.

Obtenir sa carte grise pour food truck étape par étape

La procédure de demande d’une carte grise se fait en ligne. Le dossier comprend les pièces suivantes :

  • Certificat d’immatriculation (la carte grise), si le food truck est déjà immatriculé,
  • Formulaire de demande d’immatriculation, 
  • Extrait KBIS de l’entreprise titulaire du restaurant, avec copie d’une pièce d’identité de son gérant,
  • Justificatif de domiciliation,
  • ‍Certificat de cession, si le camion est encore au nom de son fournisseur ou ex-propriétaire,
  • PV de contrôle technique, si la période d’activité du camion restaurant atteint 4 années,
  • Certificat d’homologation.

Accompagnement lors de la demande d’une carte grise carte grise pour food truck

L’impossibilité de faire une demande à la préfecture ou à la mairie, à cause de la digitalisation des services publics, oblige le propriétaire d’un camion food truck à procéder par internet. 

Si le propriétaire d’un food truck ne veut ou ne peut pas passer par l’outil en ligne, il peut être accompagné par un professionnel habilité par le Ministère de l’intérieur. Ce dernier peut être un concessionnaire de camion food truck, un loueur de véhicules pro ou une agence spécialisée. Son aide consiste à vérifier les pièces fournies pour faire valider la demande de carte grise pour le food truck et/ou à imprimer le certificat d’immatriculation provisoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *